top of page

La vitamine D : Une vitamine essentielle à notre bonne santé !

Selon les études, 80% de la population française serait en manque de vitamine D. C’est la raison pour laquelle de plus en plus de personnes prennent de la vitamine D sous forme de gélules, d’ampoules ou en sublingual. Est-ce votre cas ? Saviez-vous que le manque de cette vitamine peut-entrainer :


  • Une faiblesse musculaire.

  • Un affaiblissement du système immunitaire.

  • Une perte de cheveux.

  • De l’ostéoporose (dans le cas de carence sévère).

  • Des sautes d’humeur.

…La liste est plus longue.


Un manque de vitamine D est facile à identifier et avec les informations qui suivent, vous pourrez anticiper un manque.


vitamine D

À QUOI SERT-ELLE ?


La vitamine D est une vitamine liposoluble (absorbée avec les graisses). Elle a de nombreuses actions. Son rôle le plus connu est son implication dans le métabolisme du calcium et du phosphore. Elle permet de réguler l’absorption intestinale et l’excrétion du calcium. Cette action va avoir une conséquence importante sur la santé des os et des dents puisqu’elle participe à leur bonne minéralisation. Elle fonctionne également avec une hormone, la parathormone (PTH) qui permet d’augmenter le taux de calcium dans le sang en fonction des besoins. Cette hormone est sécrétée par les parathyroïdes (glandes situées autour de la thyroïde).


Un autre rôle essentiel de cette vitamine est son implication dans l’immunité. Elle agit comme un booster du système immunitaire en exerçant un effet de modulation de la réaction inflammatoire. Elle va donc participer à rendre la réponse immunitaire plus rapide contre le pathogènes et donc, à stimuler les défenses. Elle affecte également la régulation de l’ADN ! Pour dire à quel point cette vitamine est essentielle à notre bon fonctionnement.


Elle est également importante pour les muscles puisqu’elle possède un effet trophique (nutrition des tissus et des organes) en participant au renouvellement musculaire. Elle va donc lutter contre l’instabilité musculaire et ainsi limiter le risque de chutes (en particulier chez les personnes âgées qui sont très exposées à la perte de masse musculaire).


Enfin, et cette action est loin d’être négligeable, elle participe également à notre bien-être mental ! En effet, plusieurs études suggèrent que des carences en vitamine D pourraient jouer un rôle dans le développement de la dépression. Cette dernière intervient dans la régulation de la production de la sérotonine (vous savez, cette fameuse hormone qui apporte calme, sérénité et bonne humeur).


Elle a d’autres actions importantes notamment :

  • Sur le plan cognitif en agissant sur les fonctions de la mémoire et du raisonnement logique.

  • Dans le cas de la prévention des maladies cardio-vasculaires. Elle réduirait l’inflammation, la calcification des artères et l’hypertension artérielle.

  • Dans le cas de diabète de type 2 en améliorant la sensibilité postprandiale (après un repas) à l’insuline (hormone régulatrice de la glycémie) en cas d’insulinorésistance (état de prédiabète).


COMMENT SAVOIR SI VOUS EN MANQUEZ ?


L’idéal est de faire doser cette vitamine dans un laboratoire. Ce dosage n’est plus remboursé (coût variant entre 12 et 16 euros en fonction des labos) mais je ne peux que vous recommander de faire ce dosage au vue des actions importantes que cette vitamine a sur le corps. Dans l’idéal, vous pouvez faire un 1er dosage à l’entrée de l’automne pour évaluer vos stocks de l’été, et un 2nd dosage au printemps pour évaluer l’impact de l’hiver. En dosage, l’idéal est de se situer autour de 50ng/ml (si vous présentez une ostéoporose, il faudra se situer autour de 50-60 ng/ml).


L’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) recommande des références nutritionnelles en vitamines et minéraux pour la population française. Vous trouverez ces références en cliquant ici.


OÙ EN TROUVER ET COMMENT LA CONSOMMER ?


Très peu d’aliments sont sources de vitamine D, mais vous en trouverez dans :

  • Les poissons gras (sardine, hareng, maquereau, anchois, flétan, saumon, truite, thon).

  • Certains champignons (girolles, cèpes, morilles).

  • L’huile de foie de morue.

  • Le jaune d’œuf.

  • Le fromage (il contribue à un petit apport).


Connaissant le manque important de cette vitamine dans la population française, il est recommandé de se supplémenter entre Octobre et Mars (rapprochez-vous de votre professionnel de santé).


Dans le cas où votre professionnel de santé vous conseille la prise d’un complément alimentaire de vitamine D, je vous donne quelques petits informations complémentaires :

  • L’unité de la vitamine D est en ug/jour. 1 ug = 40 UI (unité internationale).

  • La forme à privilégier dans le cas d’une supplémentation est la D3 (cholécalciférol).

  • La vitamine D doit se prendre lors d’un repas apportant du gras (car c’est une vitamine liposoluble). L’idéal est d’en prendre tous les jours sous forme sublingual (gouttes à mettre sur la langue) ou 1 fois/semaine (dose de 7 jours à prendre en une seule fois).

  • La prise de 1000 UI/jour est recommandée en prévention pour maintenir un taux (par exemple, vous avez un taux optimal et entre Octobre et Mars, vous prenez 1000 UI/jour pour maintenir ce taux pendant l’hiver). Dans le cas où votre dosage est dans la limite basse ou qu’il révèle une carence, 1000 UI/jour n’est absolument pas suffisant et votre professionnel de santé vous conseillera un dosage adapté.

  • Pour être active dans le corps, la vitamine D a besoins, de soleil, de magnésium et de cholestérol.


CONCLUSION


Cette vitamine est donc un acteur important pour une bonne santé et s’assurer que vous n’en manquez pas, c’est de la prévention ! Si tu souhaites agir pour ta santé, n’hésites pas à prendre RDV.


À très vite pour un nouvel article !

Comentarios


bottom of page